Les royaumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les royaumes

Message par Kings951 le Mer 11 Jan - 1:19


Civitatis-Dei ou plus communément appelé la ville des dieux. Il s’agit de la plus grande ville du continent, la plus riche et la plus impressionnante du à son architecture que ses temples ont et impressionnent ceux qui les visites. Construite en l’an 0 par l’armée qui mit fin au Second Conflit dans le soucis de trouver un moyen d’assoir leur influence, l’emplacement de la ville se trouve sur les côtes du continent, plus précisément la ou l’expédition des dieux mit fin au Second Conflit. C’est une ville portuaire ou la religion est quasi omniprésente, les dieux sont honorés par les prêtres et prêtresses s’occupant des temples. Mais toute la population de la ville honore les dieux à leur façon sans être forcément un employé des temples. La citée bénéficie aussi d’artistes, d’artisans, de marins, de la bourgeoisie fortunée et tout aussi des hors la lois qui honorent à leurs façon leurs dieux. La loi est très puissante dans cette ville et est à ne pas prendre à la légère, la ville possède sa propre garde civile et cette dernière ne rigole pas avec les criminels en tout genre, La ville est même protéger par des rempart immenses et semblent indestructibles. La seul faiblesse de la ville est sa zone d’influence, même si la ville reste une capitale importante, elle ne possède que peu de terre. Elle jouis cependant d’un commerce riche et conséquent avec son célèbre grand marché près du port de la citée, plus d’un millier de marchants du continent entier viennent vendre leurs marchandises dans cet immense ensemble de comptoirs. Que se soit pas voie navale ou terrestre, la ville bénéficie d’une grande puissance économique dont bénéficie les temples, surtout celui du dieu des marchants dont ces derniers n’hésitent pas à offrir une de leurs marchandises au temple en arrivant pour attirer la bénédiction d’une bonne vente. Les quartiers et les rues sont espacés, verts et lumineux, les bâtiments possèdent une architecture fine et travaillé. Il n’est même pas rare de voir de grand espace vert près des temples, des jardins dédiés aux dieux avec la présence de lacs ou de grottes naturelles. Il y a aussi de quoi s’amuser dans la citée des dieux, des tavernes de renom, des spectacles de rues, mais aussi de grands colisées pour des jeux plus ou moins brutaux comme des courses de chars ou des combats en armes. Il n’est pas rare que de grands jeux sont organisées au nom des dieux. Le bâtiment le plus important de la ville est le Grand Panthéon, c’est le temple de la déesse protectrice de la citée, mais aussi aussi le lieu de pouvoir de la ville. C’est ici ou se trouve le siege des grands prêtres et prêtresses, tout comme le collèges des prêtres et les sieges des ordres militaires de la ville. Le bâtiment sacrée fait aussi office de tribunal ou tous sont jugés de manière égale devant les yeux des dieux.

Capitale : Civitatis-Dei

La capitale est une des plus grande citée du continent, la plus riche et la plus culturelle. Il s'agit aussi du centre religieux du continent, la ville à le plus gros concentration de temples et l'on peut trouver sans difficulté le temple de sa divinité protectrice. C'est aussi un lieu de commerce très important et de loisirs. Dût à l'importance religieux, les festivités sont très courantes dans les rues de la ville et la ville possède également un grand colisées pour les courses de chevaux et une arène pour les combats. La ville est aussi portuaire et possède le plus grand port du continent, point de passage très conseillé pour les marchands.

Politique :

Grand Prêtre ou Grande Prêtresse
Il s'agit de la plus importante personne de la ville des dieux qui dirige la ville de Civitatis-Dei. Elut par le collèges des prêtres et des prêtresses, cette personne est choisit pour sa détermination à faire régner la paix sur le continents, mais aussi de par son amour pour les dieux. Ce rang est le plus important, mais aussi celui qui à le plus de responsabilités dans toute la ville et de son influence extérieurs. Il ou elle est le chef de l'armée de la ville dont les quatre ordres et les grands maitres lui doivent obeisance, ainsi que les membres des ordres. Une fois élus, sa personne est considérée comme divine, bénis par le panthéon divin entier. Ses pouvoirs politiques sont illimités, bien que le collège des prêtres et prêtresses reste relativement important.

Grand Oracle
Il s'agit du second poste le plus important de la ville et dont la voix est prise très sérieusement. Il s'agit d'un prêtre ou d'une prêtresse ayant donné sa voix au dieux du pantheon. Il ne possède aucun pouvoir politique, mais est très influant comme il peut communiquer avec les dieux.

Grands Maitres
Se sont les chefs militaires de la ville sainte, mais aussi les chefs des quatre ordres se battant pour la paix. Leurs rôle ne se limite pas à que chefs militaires, certains des ordres agissent en tant que force d'intervention en cas de maladies ravageant les campagnes ou alors de convois diplomatique.

Civitatis-Dei est une grande citée dirigé à la manière d'une théocratie ou le chef a les pleins pouvoirs à la manière d'une monarchie absolue, mais qui se veut éclairée. La justice est néanmoins la seule institution qui n'est pas gérer par les prêtres et prêtresses, ce sont des magistrats civils qui s'occupent de la justice en étant le plus équitable possible. Pas de discrimination visible que se soit de race ou alors de richesse, un délit de discrimination est un délit extrêmement grave aux yeux des dieux. Tout le monde est accepté dans la ville, mais les voleurs et assassins ne sont pas les bienvenues, bien qu'ils peuvent chercher refuge dans le temple de Malzara, déesse de la tromperie.

Force armée :

Garde civile : C’est la police de la ville, celle qui s’occupe de la sécurité des temples et des rues, elle compte plus de 5000 combatants. Le recrutement se fait à partir de 18 ans, quelque soit les races. La vie est régie par des exercices militaires et des patrouilles. Même si la garde civile n’est pas aussi prestigieuse que les ordres, elle possède un rôle non négligeable dans le maintien de la sécurité. Elle dispose d’une hiérarchie très simple de par son petit nombre comparé au autres armées étrangères. On y retrouve dans l’ordre les gardes tout en bas, les caporaux de section de 10 Gardes, les sergeants qui dirigent 3 sections, les capitaines pour 3 sergeants, les préfets pour 3 capitaines et tout au-dessus le Magistrae Militaris qui s’occupe de la garde civile pour le dirigeant de la ville.

Ordre de la miséricorde : Un des quatre ordres militaires de la citée des dieux, il s’agit d’un ordre dont les combatants ont prêtés allégeance à Serturos, dieu de la vie. C’est un ordre qui fait de la maladie et des maux son combat, même les combatant connaissent les rudiments de la guérison. On y retrouve un grand nombre de mages maitrisant le lore de la vie, magie pouvant guérir les maux, mais on y retrouve aussi des apothicaires qui sont épaulés par les combatants en armes. Ils sont reconnaissable avec la branche de gui sur leurs vêtements. Leurs hiérarchies est très simple, on y retrouve les frères et les soeurs au plus bas, suivit du grand maitre. Il n’y à aucun grade entre, les membres doivent parvenir à donner des soins sans être déranger par un éventuel supérieur.

Ordre de la vengeance : Un des quatre ordres militaires de la citée des dieux, il s’agit d’un ordre dont les combatants ont prêtés serment à la déesse de la tromperie, Malzara. Ils agissent le plus souvent dans l’ombre en tant qu’yeux et oreilles de l’autorité suprême de la ville, mais aussi en tant qu’assassin si la situation le requière. Les membres sont souvent des voleurs et des assassins, mais aussi des combatants armées. La hiérarchie est plus codifiée avec des échelons. Tout en bas, se trouve les frères et les soeurs, en haut se trouve les agents qui sont prêt à leurs devoir, encore en haut se trouve les ombres qui dirigent de vaste réseaux sur l’ensemble du continent et tout en haut se trouve le Mystérieux, grand maitre de l’ordre. Peu de personne le connait parmi l’ordre, mise à part la haute autorité. On reconnait les membres grace à leurs tenus très noire.

Ordre du Soleil : Ordre le plus guerrier parmi les quatre, principalement constitué de combatant, de mage et de chevalier ayant prêter serment à Soleil, La déesse de la lumière. Les membres portent assistance à ceux qui ont besoin de protection et sont des experts contre les monstres, très demandé par les villages reculé du continent. Contrairement aux autres, leurs actions se résume à frapper frontalement, il est donc conseillé au membre d’être très fort physiquement. la hiérarchie est très simple, puisque chaque membres doit être considérer comme égaux sur le champ de bataille.

Ordre de la raison : Ordre de guerrier misant plus sur la diplomatie que sur le conflit, ils veillent à ce que les missions diplomatiques se passent sans encombre au nom du dieu Ventus, dieu du vent, des voyageurs et apporteur de bonne nouvelle. Les membres agissent aussi en tant que diplomate au nom de la ville et pour les royaumes voisins. En plus de pratiquer l’art de la négociation, ils savent tout de même se battre avec expérience, mais leurs membres sont souvent des marchants et des diplomates. Il n’y à pas vraiment de hiérarchie, les missions sont effectués sur la base du volontariat ou encore en cas de convocation de la haute autorité ou du grand maitre.


Religion :

La ville est la capitale religieuse du continent entier, ont peut trouver les temples de toutes les divinités des plus célèbres aux moins connues. On peut même y retrouver des lieux de croyances des pays voisins que la ville à accepter dans son panthéon. Chaque quartier est régit par un temple et les ordres sont rattaché à leurs dieux. La divinité principale est Soleil, déesse de la lumière, de la justice et de la paix, représenter par le soleil qui éclaire la ville dont le représentant, le grand prêtre ou la grande prêtresse, est la haute autorité de la citée. Le panthéon est riche et varier par une mythologie très importante.

Culture :

Il est très difficile de décrire la culture de la citée puisqu’elle est cosmopolite, on y retrouve de tout. Tout le monde est accepter dans les rues de la ville et la religion occupe une place importante. On y retrouve de nombreuses festivités en l'honneur des dieux.


Dernière édition par Kings951 le Dim 22 Jan - 14:00, édité 3 fois

Kings951

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les royaumes

Message par Kings951 le Ven 20 Jan - 21:38


Les Etats Impériaux forment l'identité politique la plus grande du continent sous la forme d'un empire ou l'empereur ou l'impératrice est élut par les princes impériaux faisant partit des état constituant l'empire. Il s'agit du pays humain le plus peuplé du continent et aussi le plus puissant militairement. Seulement, l'empire n'est pas efficace à cause des problèmes politiques internes. Comment un tel Etat, aussi puissant soit il, ne peut t'il pas imposer sa domination ? Il nous faut revenir au début de la création de l'empire par les princes impériaux.
L'empire était auparavant une grande région occupée par plusieurs petits royaumes se faisant la guerre entre eux. La région était instable par tous ces petits conflits entre voisin, les paysans n'avaient aucun moment de paix. En effet, une fois que deux royaumes faisaient la paix, il n'était pas rare de les voir repartir en guerre contre d'autre voisins. La guerre était très courante la bas, mais personnes ne semblait prendre l'avantage sur les autres. Cependant, le seul point faible de ces pays était l'impossibilité à faire face au menaces extérieurs, aucun des royaumes n'avaient les forces nécéssaire pour faire face à des royaumes ou des invasions bien plus supérieures.
En 173 avant la fondation de la ville sainte, un jeune prince découvrit une mine d'or importante, une mine d'or qui deviendra plus tard l'emplacement de la capitale impériale. A la découverte de cette mine d'or, les voisins du prince commencèrent à former des alliances pour prendre ses terres et la mine. Pour s'en sortir, le jeune princes usa de ses talents de diplomate pour éviter une invasion de ses terres en provoquant des désaccord entre les alliés. Evidement, ces désaccord provoquaient des conflits de plus en plus importants entres les royaumes. Quand au jeune prince, il vit une occasion en or de s'imposer. Il commença à combattre ses adversaire les plus affaiblis pour s'emparer de leurs terres, mais il comprit qu'il manquera d'épées à son tour si il continuait à se battre. Ce prince craignait qu'à la suite de ses victoires qu'un royaume lointains rival en profiterait pour attaquer ses terres qui serraient certainement affaiblit après la guerre.
Pour rêgler ce problème, le jeune prince mit un coup d'arret à son expansion militaire pour commencer une lente expansion diplomatique. Avec l'or qu'il gagnait, le jeune prince achetait la vassalité de ses voisins et un par un, il réussit à unir les royaumes en une seule identité, mais il n'avait aucune ambition impériale. Cependant, le jeune homme mourut lors d'une session de chasse et ne laissa aucun héritier pour lui succéder.
Embêtés, les princes vassaux ne surent quoi faire et tout semblait repartir à zero et à l'époque des guerres entre les petits royaumes. Néanmoins, l'arriver d'une armée en 43 avant la fondation de la ville sainte, qui se disait envoyer des dieux inquiéta les princes. Ces derniers décidaient alors de rester unis mais avait besoin d'un nouveau chef. C'est ainsi que l'institution Impériale fut crée, un chef pour les unir. Mais cet empire est déchiré par les conflits internes, des princes voulant devenir empereur et des électeurs qui ne savent plus à qui donner leurs votes. Espérons pour les citoyens impériaux, qu'ils aient un empereur ou une impératrice pouvant unir l'empire et lui donner la puissance que l'empire doit exprimer.

Capitale : Friedburg

Il s'agit de la capitale impériale, il s'agit des anciennes terres du Prince qui à unifier les royaumes qui à précéder la formation de l'empire. Chaque empereur élut obtient les terres impériales et le palais au centre de la ville devient sa nouvelle demeure. Non loin du palais se trouve le temple du Dieu de la victoire, protecteur des Etats Impériaux. C'est un centre économique important du à ses mines d'or, mais aussi un lieu d'intrigue dont la criminalité est très importante dans les quartier pauvres.

Politique

L'Empereur
L'Empereur des Etats Impériaux est élut de façon démocratique entre les princes des Etats Impériaux, il ou elle est le représentant politique de tous les princes et aussi le chef militaire de l'empire. Malgré la puissance de l'empire, le pouvoir impérial est très fragile car peu centralisé. Le monarque impérial au trône doit faire face à la rivalité des princes et de ses ambitieux vassaux qui convoite aussi la couronne impériale. L'Empereur est aussi bénis par le dieu protecteur de l'Empire, Uictoria, dieu de la Victoire.

Les Princes Electeurs
Les Princes Electeurs sont les cinq princes les plus puissants des Etats Impériaux. Ils ont le pouvoir de donner leurs votes pour élire l'Empereur des Etats Impériaux. Même si la position n'est pas aussi prestigieuse que la place de l'Empereur, un Prince Electeur peut bâtir une grosse fortune avec tous les cadeaux que les princes lui envoient pour obtenir son vote.

Les Princes sont les dirigeants de leurs propres Etats et jouissent d'une liberté assez importante sur leurs terre. Même si ils sont tributaire envers l'empereur, il est courant de les voir refuser un ordre impérial. Néanmoins, les lois se ressemblent un peu toutes entre les lois des principautés et celles impériales. Les paysans sont rattachés à leurs terres sous forme d'un contrat avec leurs seigneur les rendant serf en échange de la protection du prince. Les seigneurs ont beaucoup de droits sur leurs serfs, excepté celui de mettre à mort, mais beaucoup trouve une solution pour contourner cette interdiction impériale. Les bourgeois ont aussi un peu de pouvoir qu'ils peuvent acheter en devenant des conseillers. Quand aux mages, ils sont libres de circuler dans tout l'empire et de proposer leurs services aux princes. Quand aux religieux, ces derniers sont libres de soutenir l'empereur ou les princes ou la ville des Dieux pour maintenir la paix.

Forces armée :

Les Etats Impériaux possède l'armée la plus grande du continent et la plus organisée, redoutable pour ses formations en rang et ses murs d'hallebardes. Sa cavalerie lourde, composé de chevaliers impériaux, est la plus redouté de tout son arsenal. L'armée est la fierté impériale, mais comme l'empire, l'armée est divisée par des combats internes. Il est très difficile pour l'Empereur de passer à l'offensive avec son armée sans se faire tacler par une defection dans ses rangs. Néanmoins, la cohésion est impeccable quand il s'agit de défendre les terres impériales.

Religion :

Les Etats impériaux sont libres d'honorer la divinité qu'ils veulent, mais le dieu le plus important pour l'empire est Uictoria, le dieu de la victoire. Cette divinité possède le plus gros temple de l'empire dans la capitale impériale. La déesse Soleil est aussi très honoré, tout comme le dieu de la guerre, Melistos.

Culture :

Les citoyens Impériaux sont en grande majorité humains, 85% de la population est humaine. Bien qu'aucune discrimination est visible, les autres races ne peuvent pas vraiment progresser dans la société impériale, en tout cas sans y mettre le prix. La guerre n'est pas inconnue pour beaucoup de citoyens, mais les impériaux reste relativement des gens ouverts.


Dernière édition par Kings951 le Dim 22 Jan - 14:45, édité 2 fois

Kings951

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les royaumes

Message par Kings951 le Sam 21 Jan - 16:53


Le Royaume d'Orlea est un royaume qui se concentre énormément sur la magie et la science, il s'agit d'une magocratie ou les mages ont le pouvoir, enfin un mage. Le royaume est une monarchie absolue ou son monarque à les pleins pouvoirs, mais le monarque, qui est considéré comme le mage le plus puissant du continent, se doit de protéger ses confrères mages.
Ce royaume est certainement le plus ancien de tous ceux du continent, il fut crée en l'an 530 avant CD d'es les débuts du Second Conflit ou les mages se faisaient la guerre entre eux. Le royaume d'Orlea était à la base un royaume humain qui était tranquil, mais les mages voulant échapper au Second Conflit arrivaient en masse aux portes de ce royaume. Le roi de l'époque avait une peur bleu que la situation dégénère, mais il accepta les mages avec les conseils d'un mage plutôt intriguant. Tellement intriguant que ce dernier profita de la naïveté du roi pour le détrôner et monter sur le trône à sa place. Néanmoins, le Second Conflit avait prit une tel ampleur qu'il fut lui aussi détrôner par un autre mage qui lui même fut détrôner à son tour. L'instabilité de la région fut très importante, surtout les dégâts liés à la magie, mais la population du royaume ne pouvait rien faire et fut rapidement dépassé. Ce n'est seulement qu'après l'arrivé des futures architectes de la cité des dieux qui parvint à remettre l'ordre en combattant les mages. La guerre fut brutale, mais les mages avaient perdu beaucoup des leurs. Le roi mage de l'époque avait signé à la hate un traité de paix avec les envahisseurs et la stabilité revint peu à peu.
Même après le Second Conflit, le roi fut détrôner par un autre mage plus puissant, fragilisant encore la situation. Par la suite, les rois et reines continua à se succéder à un rythme plus ou moins effrayant. Mais pourtant, du à l'utilisation important de la magie, le royaume connue un age d'or de la magie et de la science, faisant du royaume un centre de la magie important. Les écoles de magies commençaient peu à peu leur apparition, la médecine avançait à grand pas. Peut être que ces institutions permettront à un future roi ou une future reine d'implanter sa dynastie solidement pour diriger le royaume.

Capitale : Servais

Il s'agit d'une grande ville ou la moyennes d'age est très jeune comparé aux autres capitales, puisque la ville est un grand centre universitaire de magie que le pouvoir s'occupe à son bon fonctionnement. Il n'est pas rare de trouver des fêtes étudiantes à chaque coins de rues, mais la plus grande des fêtes de la ville se passe lors de la remise des diplômes au palais royal qui est richement décoré et certainement le plus grand bâtiment du royaume.

Politique :

Le Roi ou la Reine

Il s'agit du dirigeant du Royaume d'Orlea, monarque aux pouvoirs absolues et n'ayant pas de contre pouvoir. Le pouvoir politique est extrêmement puissant, mais à la fois fragile. Etre le monarque de ce pays n'est pas de tout repos, puisque le souverain n'est pas à l'abris d'un autre mage plus puissant que lui pour le détrôner. Quand il ou elle est assis sur le trône, le monarque se doit de protéger les mages et les étudiants en magie, mais encore, le monarque à les pleins pouvoirs et dirige le pays à sa propre volonté.

Le pouvoir est extrêmement centralisé entre les mains d'une personne, mais cela ne veut pas dire que sa position n'est pas assurée. Néanmoins, la justice règne et toutes les races sont égaux devant le pouvoir. Les non pratiquants de la magie n'ont aucunes chances de progression dans la société, mais sont accepté. Il peut s'agir de la famille ou alors même des esclaves. Le royaume est en effet un état ou l'esclavage est le plus important parmi les autres royaumes. Il n'est même pas rare de voir des étudiants possédés des esclaves qui font les taches ménagères pendant leurs études ou alors en tant que garde du corps.

Force armée :

L'armée du royaume est principalement constitué de mages, mais aussi de créature magique. L'armée est crainte pour les dégâts magique qu'elle provoque, mains l'armée n'as aucun moyen de provoquer de grandes invasions du au manque d'effectif important dans l'armée. Néanmoins, il est fortement déconseillé d'attaquer cette armée de front à moins de finir en tant que grenouille ou de finir en cendre.

Religion :

Le royaume à choisi en tant que déesse protectrice la déesse de la magie, Malea. Les prêtre sont aussi des utilisateurs de la magie en plus de fervent serviteurs de la déesse de la magie. Il y a aussi beaucoup d'autre temple pour honorer les autres dieux

Culture

La population étant très cosmopolite, est aussi très jeunes et donc très fêtard. La magie à une place très importante dans la société tout comme l'esclavage qui un marché très important dans l'ensemble du royaume.  


Dernière édition par Kings951 le Dim 22 Jan - 15:01, édité 1 fois

Kings951

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les royaumes

Message par Kings951 le Dim 22 Jan - 12:52


Si commencer à marcher dans les marécages d'une région lugubre ou la lumière de la déesse du soleil ne peut percer la brume épaisse, c'est que vous marchez en se moment sur les terres du Royaume de Drakeneim. La terre y est meurtrie de part les ténèbres et les arbres semblent tous sur le point de rendre leurs derniers souffles. Vous vous demanderez qu'il faudrait être fou pour vivre sur ces terres maudites par l'obscurité, que vous devriez rebrousser chemins. Sachez une chose, entrer sur ces terres est déjà une chose délicate, mais en sortir et une toute autre chose. Même les arbres des forêts semble vouloir votre mort encore plus que ceux qui possèdent ces terres.
Drakeneim est une terre ou tous les êtres maléfiques et de l'ombre on leurs places. Des êtres fuyants la lumière de la déesse de la lumière, Soleil, pour vivre en toute tranquillité sous l'ombre du dieu des ténèbres Ferkator. Il s'agit de la seule région ou la faune serait capable de tuer seulement pour son plaisir de tuer et non par faim, mais comment un tel enfer est apparus et comment un tel royaume pris naissance sur ces terres torturées ?
Il faut revenir loin dans le passé, peut après la fondation de la citée sainte. Un jeune aventurier entendu qu'il pouvait trouver des artéfacts que les dieux ont laissés dans la région, région qui à été déserter à tel point qu'elle fut ravager par les guerres du Premier et Deuxième conflit. Tout ce que trouvait l'explorateur ne fut que des ruines d'anciens royaumes dévastés par la guerre, des forêts sombres avec les restes des batailles qui ont eu lieux dans ces bois. La vie semblait avoir abandonner cette région, tout comme la lumière de la déesse du Soleil. Le chercheur du néanmoins faire attention à sa vie, la faune étant devenue cruellement agressive, les loups comme les bêtes monstrueuses n'ayant pas mangé de chaire humaine depuis un moment.
Après quelques périples d'explorations et d'études des ruines, le jeune explorateur tomba sur une immense ville ou le silence de la mort régnait en maître. Durant son exploration, le chercheur était tombé sur un immense palais de style gothique qui dans ses murs enfermaient un nombre impressionnant d'ouvrage de savoir. Il y resta pendant des jours et au fur et à mesure qu'il étudiait parmi les ruines, il faisait des découvertes de plus en plus ... Intrigantes. Il découvrit l'existence du lore de la magie de la Non-Mort, une puissante magie macabre crée par le dieu des ténèbres et qui fut ensuite bannit par la déesse de la lumière.
Personne ne sut exactement ce qui c'était passer entre les murs du palais en ruine, mais le jeune explorateur en sorti changé et à un tel point qu'il provoqua un grand bouleversement dans l'équilibre des forces de ce continent. Il leva une impressionnante armée de mort vivant sous ses ordres avec la ferme volonté de conquérir le continent et fit appel au créature de l'ombres de le rejoindre ainsi que les prêtres du dieux des ténèbres.
Néanmoins, le jeune explorateur n'avait aucune experience militaire et encore moins politique. A peine qu'il commença à organiser son pouvoir, il mourut, vidé de son sang pas un vampire. Cela n'empêcha pas le conflit et plus particulièrement contre les Etats Impériaux qui fut très violent et fit des deux nations des rivaux naturels. Le conflit n'eu pas de réels vainqueurs et la guerre se calma naturellement, néanmoins, si le seigneur des lieux le veut bien.

Capitale : Drakenoff

Cette ville à l'allure lugubre est le repaire de toutes les créatures de l'ombre, tout comme les morts vivants. La ville est sombre et lugubre bien qu'impressionnante par son architecture lugubre gothique. Bien que la ville ressemble à un immense cimetière, les vivant et les morts vivant rendre les rues un peu moins désertes, surtout les morts vivants. Les vivants se cache la plupart du temps de leurs maitres de peur de subir leurs courroux. La ville dispose de nombreux temple en l'honneur des dieux ayant une appartenance au ténèbres tout comme Ferkator, le dieu des ténèbres, mais aussi surprenant soit il, on retrouve aussi des temple comme celui de la déesse de la lumière, mais peu de personne l'entretient.

Politique :

Le Roi ou la Reine
Monarque absolue des terre de Drakeneim, il à le droit de vie et de mort sur la majorité de ses sujets, vivant ou mort. Il n'as pas de contre pouvoir et dirige une immense armée de morts vivants squelettiques. Ce n'est cependant pas un poste de tout repos puisque il doit faire face aux intrigues de sa cour et de ses vassaux morts vivants comme vivants.

La vie politique à Drakeneim est très difficile à comprendre, déjà, les morts vivants ont tous les pouvoirs contre les vivants résidants sur les terres, mis à part si le vivant en question est une propriété d'un autre mort vivant. Un vivant essayant de survivre seul auras moins de chance de survit qu'un vivant ayant prêter allégeance à un mort vivant. Mais encore, la loi du plus fort est la loi qui régit la vie de tout les jours dans le royaume. Seul les morts Vivants peuvent accéder à la noblesse, mais il n'est pas rare que des vivant se promène dans le palais pour servir leurs maitres.

Force armée :

L'armée du royaume est très effrayante et macabre, on ne compte plus les cadavres déambulant armés d'outils coupant fracturés ou des armes abimées. L'avantage de l'armée est qu'elle ne manque pas d'effectifs et est parfois soutenu par des monstres apprivoiser et des vivants constituant des bataillons plus solides que ceux des cadavres. La noblesse forme des bataillons de cavalerie très brutaux, n'hésitant pas à fracasser les vivants lors de leurs terribles charges. La seul faiblesse de cette armée est son manque de coordination et l'efficacité de ses soldats, mais tout cela est compensé par le nombre de cadavres se battant pour leur maitres.

Religion :

Se sont les cultes de l'ombre et des ténèbres qui sont les plus respecter sur ces terres, Ferkator, dieu des ténèbres en est la divinité principale. D'autre dieu sont aussi très respecter tout comme Malzara, déesse de l'ombre et de l'intrigue et Arista, déesse de la lune et de la chasse. Les autres dieux sont aussi honorés, mais les temples sont souvent vide et en attende de prêtre pour les faire fonctionner.

Culture :

Il est clair de dire que les morts vivants ont plus de droit que les vivants sur ces terres, mais cela ne veut pas dire que ces dernier sont méprisés. Au contraire, des vivants servent aussi en tant qu'esclaves aux morts vivants, tout comme un morts vivants peut servir d'esclave à un autre. Les vivants peuvent néanmoins se sentir plus en sécurité le jour que la nuit, ou la noblesse de la nuit est la plus active.

Kings951

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les royaumes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum